CHAKRA (1984)

to Harry HALBREICH - Editions Salabert
string quartet - duration : 11'
commissioned by Radio France for the ARDITTI quartet
premiere : March 1985, France, Paris, Radio France
ARDITTI quartet

 

Programme note

Beyond my initial concern with deploying different aspects of violin technique (whether traditional or new), Chakra attempts to respond to the musical preoccupations which I had in the 1980's. At the time, these were focused on a search for musical kernels, or sprouts, containing within themselves a very strong energetic potential, as well as possibilities for development through the elaboration of a number of mutations and compositional processes.

Dynamics were, as well, the subject of particular consideration; in the piece, they are treated as a musical parameter of the greatest importance. In the third part in particular, it is the dynamics which generate the musical material, resulting in an approach to total independence between the two hands of the performer (dissociation of pitch and intensity).

In the central part of Chakra, the melodic aspect of the musical phrases was devised in a highly drawn-out musical time, at the limits of what my own perception would allow, so that the melodic line would maintain its expressivity as well as its very great purity. Here, these long phrases are composed of a counterpoint in two distinct voices, each of which branches out into two other, overlapping lines.

This monolithic central part, calm, tense and very meditative, constitutes the second part of a structure consisting essentially of three large sections played without interruption. The first and third parts, very dynamic, are themselves subdivided in three different sections.

Thus, this arch form (3+1+3) allows for a certain analogy with the seven chakras of Hindu culture : the first three are situated at the level of the belly (perineum, genitals and navel), the fourth at the heart, and the remaining three on the head (throat, middle of the forehead and top of the head). This relationship remains purely formal and I did not seek to describe it, since music, after all, is an abstract art, and there is no way to have a real representation of what one is listening to. That is the originality of music, as well as its force, and this is what makes it unique and fascinating.

3A

Poem

Centre d'énergie
Centre de vie
Passage obligé de tout pouvoir interne
                        arborescence dans l'espace intime du corps
                                        dans l'espace infini de l'Univers

→ Poem Chakra I, p.41 in L'attente... L'absolu, Allain Gaussin, Editions d’écarts, Paris, 2013.

No citations, in part or whole, can't be done without authorization request the éditions d'Ecarts

 

Detailed analysis of the first part of Chakra by Allain GAUSSIN.

 

Listen
ARDITTI quartet - 1991, CD Montaigne

 

→ JACK Quartet video

 

Press articles

Nicolas MUNCK, www.anaclase.com, 7 août 2014

" … Les mêmes qualités d'équilibre et de contrôle sont mobilisées dans Chakra d'Allain Gaussin, ici présent. Faisant appel à la fois aux ressources traditionnelles de l'écriture en quatuor et à des modes et techniques de jeu bien spécifiques (utilisation de plectres, taping, effets de juxtaposition et de spatialisation de pizzicati, etc.), le compositeur met en forme une œuvre liée à ses préoccupations des années quatre-vingt, développée à partir de "germes ou noyaux musicaux" (dit-il) à fort potentiel énergétique. Entre sons fusés, projetés, parfois aux limites de la saturation, il en résulte une musique à l'énergie déferlante qui saisit tant l'oreille que le corps tout entier de façon quasiment hypnotique. Face à une telle expérience d'écoute, on se demande encore pourquoi l'œuvre de ce compositeur et poète est peu présente dans les salles. "


Michèle TOSI, ResMusica, Concert 70 ans du compositeur, 7 mars 2014

" C’est le quatuor à cordes Chakra d’Allain Gaussin, qui était mis au programme de la soirée avant la création de sa nouvelle œuvre. La pièce, …est créé en 1985 par les Arditti ; elle n’a pas pris une ride tant la musique y est puissante et l’écriture inventive. La conception très élaborée d’une matière sonore mouvante et souvent incandescente, générée par des modes de jeu multiples – notamment l’usage de plectres très spectaculaire – déploie une gamme de sonorités inouïes au sein d’un continuum sonore saisissant. Sous les archets des quatre musiciens de Sillages magnifiquement concentrés, jaillit toute l’énergie qui gorge la musique et lui donne sa fulgurance. "


Nikolaj STRANDS, reportage Klang Historie og samtid, Athelas Festival 2012, 30 mai 2012 - site

" Koncerten var heldigvis varieret, og særligt Allain Gaussins Chakra var interessant med sine undersøgelser af transformationer mellem forskellige spilletekniske og klanglige niveauer. "

Traduction :
" Le concert a été heureusement varié, et en particulier Chakra d'Allain Gaussin était intéressant avec ses recherches sur les transformations entre différents jeux de technique et de niveau de timbres. "


Francesca FERRARI, ResMUsica, Les Flâneries musicales de Reims, 23 juillet 2011

" Chakra, chef d’œuvre trop rarement donné d'Allain Gaussin, ravive les sens et alerte l’écoute : par les métamorphoses spectaculaires d’un matériau distordu jusqu’à la saturation; par l’énergie du geste qui gorge les textures (violons sous le bras grattés avec des plectres) et l’immobilité tendue de la partie centrale gagnant les registres aigus en un faisceau de lignes irradiantes et finement ornementées. La trajectoire est saisissante autant que concentrée, qui s’achève en pleine course, coupée net dans son élan. "


Jean VERMEIL, Revue Répertoire; Les disques du mois, Quatuor Arditti, novembre 1991

" Dans Chakra, Gaussin plonge dans le son et le taraude, l'épuise, en abuse en bon géant qui tournerait une tornade comme un gant. Les coups de bec des archets, les meilleurs moments, sont dignes des Oiseaux d'Hitchcock. "

 

___ top